Autour de qui Vincent Kompany construira-t-il "son" Anderlecht ?

Florent Malicepar Florent Malice
Date
0 réaction
Autour de qui Vincent Kompany construira-t-il "son" Anderlecht ?

Vincent Kompany aura un boulot énorme pour construire un Anderlecht compétitif. Cela ne se fera pas en quelques semaines et le noyau sera profondément chamboulé, mais quelques joueurs déjà présents peuvent - doivent - servir de base.

Les évidences 

La saison écoulée ne laisse pas grandes certitudes à Vincent Kompany : peu de leaders se sont imposés, peu de joueurs ont convaincu et peu conviennent au style du club. Mais quelques joueurs peuvent s'ériger en piliers du "nouvel" Anderlecht

Thomas Didillon, tout d'abord, a réussi une saison de haut vol ; si ses PO1 ont été moins irréprochables, c'est grâce à leur gardien que les Mauves ont réussi à arracher le top 6. Apprécié des supporters, bon au pied, talentueux et disposant encore d'une marge de progression, il paraît incontournable ; les rumeurs ramenant Mile Svilar à Anderlecht étonnent donc ... 

Sven Kums, dans l'entrejeu, a de son côté alterné les hauts et les bas, mais avec 5 buts et 3 assists en saison régulière, il a par moments semblé retrouver le niveau de jeu qui lui avait valu d'être parmi les meilleurs de Belgique. Surtout, Kums, en tant que capitaine, a pris ses responsabilités et les a gardées après le retour dans le onze d'Adrien Trebel. Il serait étonnant que Kompany ne lui maintienne pas sa confiance. 

Enfin, est-il encore besoin d'évoquer Yari Verschaeren ? S'il est encore discret hors du terrain, le "gamin" de 17 ans s'est imposé comme l'un des plus grands espoirs du football belge et le plus grand talent d'Anderlecht depuis Youri Tielemans, voire depuis un certain Vincent Kompany. Pas aidé par le contexte, il a cependant été régulier dans des circonstances difficiles et a sorti quelques prestations solides en playoffs 1. L'avenir des Mauves est dans ses pieds. 

Les valeurs (plus ou moins) sûres 

Si les trois joueurs précités semblent faire office de "cadres" autour desquels construire l'équipe, Kompany ne modifiera évidemment pas l'intégralité du noyau en dehors d'eux. Plusieurs joueurs, s'ils vont devoir hausser leur niveau de jeu, ont cependant leur place à Anderlecht

C'est le cas d'Alexis Saelemaekers et Elias Cobbaut, chacun sur leur flanc ; prometteurs, encore jeunes, ils ont fait leur retour en fin de PO1 et rappelé leurs qualités. Saelemaekers avait même en début de saison généré le même type d'enthousiasme que Yari Verschaeren par la suite et fait partie des chouchous du public ; un contexte positif pourrait l'aider à développer son plein potentiel. 

Sebastiaan Bornauw, lui aussi, devrait être l'un des joueurs importants du renouveau d'Anderlecht : accompagné de Kompany dans l'axe, le jeune défenseur peut encore gagner en régularité mais est l'une des grandes satisfactions de cette saison. Devant, Nany Dimata en était également une jusqu'à ses soucis physiques ; on peut supposer qu'à son retour, il aura une chance de convaincre l'entraîneur qu'il est le buteur dont Anderlecht a besoin. 

Ils ont une carte à jouer 

Andy Najar, s'il s'est encore récemment blessé, est très apprécié à la fois du public et de ses entraîneurs successifs, qui l'ont presque tous aligné dès que le Hondurien était fit. Vincent Kompany lui-même connaît la frustration d'un corps fragile et pourrait laisser à Najar le temps de revenir dans le coup. James Lawrence pourrait de son côté profiter de ... sa nationalité : Gallois comme Simon Davies, le défenseur central n'est pas un titulaire en puissance mais peut rendre des services. 

Pieter Gerkens a lui déjà rendu bien des services cette saison : le polyvalent médian a du ballon et ferait un joueur de noyau très utile à Vincent Kompany, là aussi sans prétendre à un rôle de cadre. Edo Kayembe, jeune et très prometteur, peut également continuer son développement, tout comme, à vrai dire, la majorité des jeunes : personne ne peut prédire quel peut être le niveau atteint par Francis Amuzu ou Jérémy Doku à l'avenir. 

Ce sera compliqué 

En excluant les cas particuliers de Kara et Adrien Trebel, sportivement à inclure dans l'une des catégories ci-dessus au choix mais qui pourraient cependant partir, quelques joueurs ont du souci à se faire. C'est le cas de Bubacarr Sanneh, que l'arrivée de Vincent Kompany en tant que joueur risque de condamner au banc, et de Peter Zulj qui n'a jamais atteint le niveau attendu. 

Zakaria Bakkali aura énormément à prouver : peinant à hausser son niveau dans les grands rendez-vous, il devra presque à coup sûr composer avec l'arrivée de grands noms devant. Sa préparation devra être excellente mais son statut d'espoir du football belge mérite que Kompany s'attarde sur son cas. Le côté "fidèle soldat" de Dennis Appiah, toujours mésestimé mais qui est encore revenu du diable vauvert cette saison, peut également lui permettre de surprendre. Antonio Milic part avec un certain retard mais sa polyvalence peut l'aider. 



Commentaires 0 réaction



AddToAny
Il n'a pas encore de réactions
Voir aussi
Play-offs 1 Play-offs 1
Deviens fan!  77
Anderlecht Anderlecht