Analyse: Sur ces six derniers championnats, Felice Mazzù a loupé quatre de ses débuts de saison

Malik Hadrichpar Malik Hadrich
Date
0 réaction
Sur ces six derniers championnats, Felice Mazzù a loupé quatre de ses débuts de saison
Photo: © photonews

Felice Mazzù et ses hommes sont dans une mauvaise passe. En championnat de Belgique, le Racing Genk a déjà connu la défaite à trois reprises en sept matchs. En Ligue des Champions, il vient de subir une véritable dégelée au Red Bull Salzbourg : 6-2.

Felice Mazzù est un entraîneur qui a besoin de temps pour façonner un collectif solide.  C'est ce qu'il ressort des statistiques de ces dernières saisons lorsqu'il était à la tête du Sporting Charleroi.  Sur les six ans qu'il a passés au Mambourg, lui et ses hommes ont raté leur départ à quatre reprises.

Les deux seules exceptions sont la saison 2016-2017 et surtout la saison 2017-2018.  En 2016-2017, les Zèbres avaient récolté 12 points sur 21 et la saison suivante, le bilan était même de 17 points sur 21.

Transferts

Chaque saison, le Sporting carolo a évidemment vendu quelques bons éléments.  Mais il en a aussi acquis d'autres.  En 2013-2014, il avait perdu Gnohéré, mais il avait attiré Stergos Marinos, Mamadou Fall, Sébastien Dewaest, Steeven Willems et surtout Neeskens Kebano. 

La saison suivante, Ederson avait quitté le navire, mais Clinton Mata, Kalifa Coulibaly, Christophe Diandy et Nicolas Penneteau avaient débarqué.  En 2015-2016, exit Kebano, Dewaest et Coulibaly.  Mais Amara Baby, Jérémy Perbet et Dorian Dessoleil ont fait le sens inverse.

En 2016-2017, aucune recrue majeure n'avait été conclue si ce n'est celle d'Hendrickx.  Ninis et Ndongala étaient partis.  Mais cela a débouché sur le deuxième meilleur départ carolo sous l'ère Mazzù.

En 2017-2018, Dodi Lukebakio, Kaveh Rezaei et Marco Ilhaimaharitra étaient venus renforcer le noyau tandis que Damien Marcq et Clément Tainmont avaient décidé de chercher leur bonheur ailleurs.

Enfin, la saison dernière a vu un important chamboulement dans le groupe de joueurs.  Si Rezaie, Mata, Baby, Fall et N'Ganga ont pris la porte de sortie, Perbet, Bruno, Henen, Niane, Angella et Osimhen ont intégré le club zébré.

Comparaison

La situation est un peu plus stable actuellement à Genk, mais les Limbourgeois ont tout de même perdu Leandro Trossard et Ruslan Malinovskyi.  Sans oublier Alejandro Pozuelo !  Toutefois, les dirigeants ont certainement fait des efforts financiers pour combler ces départs.

Au Sporting Charleroi aussi, le bilan des transferts a rarement été au désavantage de Felice Mazzù.  Mais il lui a fallu très souvent du temps pour marquer de son empreinte le style de jeu de son équipe.  Seule la saison 2017-2018 a fait réellement exception puisque le départ a été bien meilleur que l'arrivée.  Mais sur les six ans que le coach carolo a officié au Sporting, il a qualifié le club à trois reprises pour les Play-Offs 1 et à deux reprises pour le barrage européen.  Avec une qualification en Europa League à la clé !



Commentaires 0 réaction



AddToAny
Il n'a pas encore de réactions
Voir aussi